Publié le

Histoire Sexe Cougar

Sur TF1 ou M6, il ne se passe pas une semaine sans qu’un reportage ne nous montre une cougar orgueilleuse… la cinquantaine, toujours très maquillée, à la limite du vulgaire… vêtue d’une minijupe ou d’une jupe fendue, perchée sur d’énormes talons et avec des seins parfois refaits, et des tétons bien érigés et moulés sur un corps imprimé léopard. Ils disent aimer le sexe et montrent un goût pour les jeunes mâles virils et les aventures d’un soir. Samedi matin, à 9 h 55, j’ai boutonné mon chemisier devant le miroir avant l’arrivée de mon premier élève.

histoire sexe cougar

Quand j’étais adolescente, ce sont les amies de ma mère ou les mères de mes amies qui m’obsédaient. Jusqu’à cet épisode avec ma tante (voir l’histoire ci-dessus). Puis ce sont les femmes des voisins qui m’ont excité.

Sexy Cougar In Search Of A Young Man To Exit With

J’ai rapidement appris comment montrer à ces femmes qu’elles me plaisaient, avec des résultats mitigés allant de la gifle à la fellation. J’ai fait toutes sortes d’expériences et maintenant j’ai découvert ce que sont les vraies cougars, quinquagénaires… pas les pseudo-salopes que l’on voit à la télé, pas les femmes assoiffées de désir et en manque de sensations qui adorent avoir un jeune homme motivé dans leurs griffes. J’ai appris à être tendre et vicieux pour leur plaire.

Il a placé sa chew directement entre mes cuisses, qui se sont ouvertes d’elles-mêmes. Sans ménager ses efforts, Edmond a commencé à me pénétrer, me frappant violemment sur le dos. J’ai ressenti une douleur aiguë, mais elle a vite disparu et a été remplacée par une sensation extraordinaire que je n’avais jamais connue auparavant.

Recherche D’histoires

La première fois que j’ai vu Marie-Christine, elle était assise au bar, sur un tabouret, dans la salle de billard que j’aime fréquenter de temps en temps. Je jouais avec un ami mais mes yeux ne pouvaient pas se détacher du corps de cette femme de 50 ans dans une gown moulante et super courte. Je l’avais rapidement repérée et j’ai détaillé sa tenue de bas en haut. Elle avait une silhouette plus qu’attrayante, debout sur des chaussures rouges à lanières qui épousaient ses chevilles et des talons qui galbaient ses jambes lorsqu’elle se tenait debout. Elle portait des bas nylon dont je me demandais comment ils tenaient et une mini-gown noire qui moulait son cul gonflé mais ferme. Son string était clairement visible automobile la robe était très serrée.

  • Je n’étais pas le seul à la regarder plus ou moins discrètement dans la pièce, des hommes de tous âges lui jetaient des regards tantôt envieux, tantôt gênés, tantôt complices, souvent lascifs.
  • Je jouais avec un ami mais mes yeux ne pouvaient pas se détacher du corps de cette femme de 50 ans dans une robe moulante et tremendous courte.
  • et souvent, elles l’acceptent, me supplient de les baiser et j’adore ça.
  • Elle avait une silhouette plus qu’attrayante, debout sur des chaussures rouges à lanières qui épousaient ses chevilles et des talons qui galbaient ses jambes lorsqu’elle se tenait debout.
  • Mais je ne suis pas le seul à être attiré par ces femmes sauvages et matures (mariées)…..